STOP IMPUNITY

29/09/2020

APPEL À L’ACTION POUR SAUVEGARDER L’ESPACE HUMANITAIRE ET EN FINIR AVEC L’IMPUNITÉ DES ATTAQUES CONTRE LES HUMANITAIRES

Les dernières décennies ont connu une augmentation exponentielle du nombre de personnes affectées par les crises humanitaires. Pour la seule année 2020, on estime à 168 millions le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire dans le monde, principalement du fait des conflits armés. Les travailleurs humanitaires jouent un rôle indispensable dans la réponse aux besoins fondamentaux des populations vulnérables, en parcourant le dernier kilomètre qui les sépare des plus démunis, afin de leur apporter aide et protection. Selon le droit international humanitaire (DIH), les personnels humanitaires doivent être respectés et protégés.

Pour autant, l’espace humanitaire ne cesse de se rétrécir, notamment en raison du non-respect grandissant du droit international humanitaire, des restrictions croissantes imposées par de nombreux États à l’action humanitaire et d’une violence accrue contre les humanitaires.

Depuis l’attaque contre les Nations Unies à Bagdad le 19 août 2003, date désormais dédiée à la Journée Humanitaire Mondiale qui honore la mémoire des travailleurs humanitaires tués et blessés dans l’exercice de leurs fonctions, plus de 5 000 travailleurs humanitaires nationaux et internationaux ont été victimes de violences ; parmi eux, plus de 1 800 ont été assassinés. L’année dernière a été la plus meurtrière jamais enregistrée pour les humanitaires, avec 484 travailleurs humanitaires victimes d’attaques majeures, parmi lesquels 124 sont morts, 234 ont été blessés et 124 kidnappés. Cette année, cette sinistre tendance s’est poursuivie, comme l’illustrent les derniers meurtres tragiques de travailleurs humanitaires dans plusieurs pays.

En tant qu’humanitaires, nous estimons qu’il en va de notre responsabilité et de notre honneur de continuer à soutenir les personnes les plus démunies dans les zones de crise. Ce faisant, nous devons nous conformer aux principes humanitaires d’humanité, neutralité, d’impartialité et d’indépendance. Néanmoins, parcourir le dernier kilomètre, pour être à proximité des personnes les plus vulnérables, leur apporter un soutien vital et les protéger, devient chaque jour plus difficile, entravant une action conforme aux principes humanitaires.

Les organisations humanitaires prennent déjà et continueront à prendre toutes les mesures possibles afin de protéger leur personnel et leurs opérations dans des contextes toujours plus difficiles, adaptant constamment leur mode opératoire et leurs stratégies de réduction des risques et mettant tout en œuvre pour respecter les principes humanitaires. Pour autant, nous pensons que la communauté internationale peut et doit faire davantage pour renforcer, sans plus tarder, le niveau de protection internationale dont devraient bénéficier les travailleurs humanitaires. Nous devons passer des paroles aux actes pour mettre fin à l’impunité dont bénéficient les attaques commises contre les humanitaires.

À cette fin, nous demandons au Conseil de Sécurité des Nations Unies de créer un mécanisme de surveillance, de partage de l’information et d’enquête qui – tout en préservant l’espace humanitaire – permettrait, chaque fois que des attaques contre les humanitaires ont lieu, de déclencher automatiquement une série d’actions visant à renforcer la coopération judiciaire afin de traduire leurs auteurs en justice, et de prévenir de nouvelles attaques.

Nous sommes convaincus que les attaques contre les humanitaires sont des attaques contre les valeurs qui constituent un bien commun de l’humanité que nous nous devons de préserver.

SIGNEZ L'APPEL

Pour les organisations humanitaires uniquement

Merci d'avoir signé cet appel. Nous revenons vers vous rapidement.

REJOIGNEZ-NOUS

Since the attack against the United Nations in Baghdad on August 19th 2003 over 5,000 national and international humanitarian aid workers have been victims of violence, of whom over 1,800 have been killed. Last year was the deadliest year on record for humanitarians, with 484 humanitarian aid workers victims of major attacks, of whom 124 died, 234 were wounded and 124 kidnapped.

In the face of this dramatic increase in attacks against humanitarian personnel and the impunity that too often prevails for their perpetrators, it is essential to improve prevention by increasing the political cost for perpetrators of attacks against humanitarians (including States) through the accurate establishment of facts, increased visibility for each attack, and the activation of investigation mechanisms and other preventive measures; and to help ensure justice is done through greater judicial cooperation between States, improved investigation capacity, and the strengthening of States' legislative frameworks.

This is to be done at all levels and with all duty bearers. The 10 September Call for Action is part of this broader drive, pushing for such measures to be adopted at Security Council level in a manner that does not weaken humanitarian space in any way, not impede action based on humanitarian principles, and remains consistent with international law, the European Consensus on Humanitarian Aid of 2007 and the Franco-German Call for Action on Humanitarian Aid of 2019.

Given the challenging dynamics at the Security Council at the current time, it is suggested, as a first step, to work towards the organization of an Arria formula meeting in the first half of 2021 on the theme of the fight against impunity and the prevention of attacks, in order to socialize and test the ground with Member States on the elements of a possible new resolution.

In parallel, it is important for humanitarian actors to work together to identify and push other measures that could help reinforce protection for civilians and humanitarian aid workers at global, European and national level.

LISTE DES ONG SIGNATAIRES

Au 29/09/2020, 63 organisations humanitaires ont signé cet appel :

 

 

ACTED

Ayuda en Accion

CESVI - Cooperazione e sviluppo

Concern Worldwide

Helvetas Swis Intercooperation

HIVOS - Humanistisch Instituut voor Ontwikkelingssamenwerking

IMPACT

NRC - Norwegian Refugee Council

PIN - People in Need

Welthungerhilfe

Misean Cara 

FONAHD RDC - Forum des Organisations Nationales Humanitaires et de Développement

Titi Foundation South Sudan

Humanitarian Aid International - India

GOAL

Ohaha Family Foundation 

Engineering Association for Development & Environment-EADE 

Shoulder for Gender Support and Development Initiative 

Children's Voice DRC 

Läkarmissionen

Mission East

La Chaîne de l'Espoir

International Aid Services (IAS) Niger

We Love Sousse

DRC - Danish Refugee Council

Malteser International 

JRS - Jesuit Refugee Service

WeWorld-GVC 

International Catholic Migration Commission 

Tearfund 

Anna Lindh Network - Palestine 

Lutheran World Federation (LWF)

Trocaire

Polish Medical Mission 

Sousse Demain Association

CEFE NET Sri Lanka

PGVS India - Poorvanchal Gramon Vikash Sansthan

ONG Adkoul - Niger

SOS-Civisme-Niger 

ONG Akarass- Niger

AREN - Association pour la Redynamisation de l'Elevage au Niger

ADRA International (Adventist Development and Relief Agency International)

ONG GADER (Groupe d'Action pour le Développement Rural)

Integrated Volunteers Network (IVN), Delhi

Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) -Germany 

Johanniter International Assistance 

Human Health Aid Burundi

Food for the Hungry Philippines 

Futureinourhands - Sri Lanka

Jireh Doo Foundation and NINGONET

Verité Research

Secours Islamique France

Solidarités International 

ADESEN-NAFA

Handicap International

IDEAS (Island Development and Environmental Awareness Society) - Maldives

Foundation for Rural Development (FRD) - Pakistan

COOPI - Cooperazione Internazionale

ATAC (Association Tunisienne d'Action Culturelle)

Mothercare Initiative

Actionaid Haïti

DCA - DanChurchAid

Première Urgence Internationale

Act Alliance

Coordination Sud

AIDEZ-NOUS À METTRE FIN À L’IMPUNITÉ DES ATTAQUES CONTRE LES HUMANITAIRES